Promouvoir l’unité et la solidarité en Afrique

RENDRE POSSIBLE LA RENAISSANCE AFRICAINE?
FAIRE RESPECTER L’AFRIQUE?
Rentrons chez nous et faisons-le en Famille. L’Amour doit redevenir Famille.

Gouverner sa famille impose le bon exemple.
«Vie de famille requiert une force, une persévérance, un oubli de soi dont le bonheur de ses membres est le fruit.» 
On ne peut bien gouverner sa nation qu’en donnant l’exemple. L’Amour doit devenir patrie.
La famille sera toujours la base des sociétés.

…, c’est que quelque chose de plus importante est ignorée en Afrique depuis la famille jusqu’au pouvoir; raison pour laquelle rien ne semble bien marcher en Afrique et pour l’Afrique! Son absence ou son ignorance fait que nos jeunes aiment démesurément le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge taxe l’Afrique de continent médiocre, fantoche.

Et si le véritable problème de la chose est l’éducateur?!
Comment cette chose aussi importante qui consiste à élever l’homme tout entier: son esprit, son cœur, son âme, sa conscience, son caractère, toutes ses facultés, toutes ses puissances, toute sa vie, a pu être ignorée? Pourquoi est-elle ignorée?

Nous avons le devoir et responsabilité la de sauver la pépinière malheureusement engendrée par des mauvaises graines!

Trouvons!

Denis Coulibaly, texte retouché.

Publicités

L’éducation: un préalable au développement?

Les pays les plus développés ont d’abord réalisé un succès sur le plan de l’éducation. Obama a d’ailleurs dit que si vous pensez que l’éducation est coûteuse attentez de  voir le coût de l’ignorance.
En Afrique l’éducation est un préalable au développement. En effet, beaucoup d’Africains, surtout ceux colonisés par la France, ont encore cet esprit de colonisés et un manque de patriotisme constaté chez les dirigeants. Cela est dû encore à un manque d’éducation de base, une éducation civique et patriotique. Voilà pourquoi une bonne politique éducative doit être menée par les dirigeants africains. À défaut, chaque citoyen soucieux du développement de son pays pourrait participer à l’éveil des consciences. Mais les acteurs principaux de l’éducation reste les parents et l’école (l’État).
Quand on parle d’éducation de base on désigne par là le rôle des parents devant leurs enfants. L’entourage de l’enfant joue beaucoup et c’est grâce à celui ci que l’enfant peut développer très tôt des signes d’un bon citoyen. Il s’agit pour l’enfant d’être corrigé à chaque fois qu’il fait quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire, d’imiter les bonnes actions de ses parents, de ses sœurs et frères, d’être accompagné et orienté à chaque fois qu’il regarde la télévision, d’être amené à ne pas salir et savoir nettoyer…
Aujourd’hui, avec une défaillance de l’éducation familiale, l’école élémentaire et secondaire doivent être en mesure de combler ce manquement. En effet, à 6 ans encore on peut dire que rien n’est encore perdu. Les maîtres sont chargés de l’éducation totale des élèves à savoir l’inculpation des valeurs éthiques et citoyennes. Si l’éducation de base n’est pas effective jusqu’à l’âge de 15 ans, il devient difficile de leur changer d’idéologie. L’enfant qui s’est habitué à jouer, chanter et danser est quasiment perdu à jamais. Il peut, peut-être un jour, avoir son travail, mais il ne cherchera jamais à aller plus loin. Voilà pourquoi il est important que les parents soient  conscients afin d’accomplir leurs devoirs. La société est redevable aux parents qui participent au développement de leur pays.
Toujours dans le cadre de l’éducation scolaire, l’État peut faire des formations en Leadership et Entrepreneuriat. L’avantage c’est de permettre aux étudiants qui sont renvoyés des universités publiques après 2 ans de redoublements puissent oser créer leur propre projet et réussir leur vie.  Cela permet également d’avoir une jeunesse dynamique, une jeunesse qui se mobile pour toute cause noble, une jeunesse qui s’implique aux débats intellectuels et qui proposent des solutions aux problèmes de la société.
L’Éducation est un préalable, plus qu’une nécessité c’est-à-dire une obligation devant mener au développement.
@AfriqueMots

« CONNAITRE, C’EST DÉMYSTIFIER.» Qu’est-ce que la Renaissance africaine?

@Hassane Mamane
: Primo, pour rentrer au sens noble du terme « renaissance » cela nous renvoie à une seconde existence après avoir raté la première.Secondo,la renaissance africaine peut être vue comme étant l’éveil et le réveil des consciences prêtes à accepter et à reconnnaitre leur appartenance à la reine mère qu’est l’Afrique. Cette renaissance nous impose l’acceptation sans condition aucune d’apporter notre contribution afin que l’Afrique puisse émerger et être classée dans le concert des nations pouvant s’exprimer où que ça soit et à n’importe quel moment. Produisons,cultivons et consommons ce qui est africain. C’est seulement dans cette optique que nous pouvons imposer le respect et clamer haut et fort notre fierté d’être africain.
La renaissance africaine n’est pas un vain mot. Alors, allons vers cette renaissance et découvrons la car nous en avions besoin.
Que les esprits non éclairés se reveillent car il est l’heure de la prise de conscience et de gouter à la dignité.

@DenisCoulibaly : Vivre heureux les uns avec les autres malgré nos différences, mon très cher frère Hassane Mamane! La renaissance Africaine nous impose une ouverture commune d’esprit dans le but d’accepter les points de vue et les réalités de la vie Africaine où tous les Africains seront heureux. « Notre esprit exige sans délai la solidarité et l’union entre les peuples au-delà des différences qui pourraient les séparer. »

@KoffiAlexisSanzue

Denis Coulibaly , sacré sachant…

@HassaneMamane

Entièrement d’accord avec toi très cher frère Denis. Que cette inspiration qui anime ta modeste,humble et digne personne demeure en toi jusqu’à l’éveil de toutes les consciences. Soyez benis, toi et tous ceux qui croient en toi.
Merci, merci et encore merci car nous nous ressourçons beaucoup en ta source.

@Motseur

Je vais reprendre toute la discussion pour la page AfriQuings (Afrique Mots). Votre autorisation est automatique j’imagine.

@DenisCoulibaly

Trouvons mieux pour nous affirmer!
faut-il être vaincu pour changer? Réveillons-nous et vivons ensemble ! Nous avons besoin les uns des autres pour nous révéler.
Nos fausses luttes constituent un frein à la véritable renaissance Africaine. «Ce qui empêche les gens de vivre ensemble c’est leur connerie, pas leurs différences.»

@Denis Coulibaly : Hassane Mamane, Laye El’AfriQuing (Motseur), Koffi Alexis Sanzue avec toute la jeunesse Africaine consciente et engagée, nous vaincrons par la volonté et la détermination! Restons engagés dans toutes nos actions avec conscience et pour le bien commun de tous les Africains. D’aucun se pose la question: à quoi sert une goutte d’eau dans l’océan? Que chaque Africain accepte sa responsabilité personnelle pour commencer à agir. Crier et protester ne suffisent pas. Le vrai changement pour la renaissance Africaine doit venir de l’intérieur de chacun de nous. Oui, regardons de manière critique autour de nous mais agissons!

@HassaneMamane

Mets-toi à l’aise frère notre Laye El’AfriQuing et sers-toi à satiété car chez le frère Denis Coulibaly, le partage est naturel. Respect à vous tous qui êtes prêts à apporter votre modeste contribution pour une Afrique unie,sans guerre,sans pleurs,sans maladie et où l’humanisme et la solidarité sont cultivés.
Allons seulement car la gloire est au bout du tunnel.

@HassaneMamane : Croire+Vouloir+Oser= Pouvoir. Croyons d’abord, Voulons ensuite et enfin Osons. C’est seulement ainsi que nous pourrons.

Que vive la jeunesse consciente africaine.
Tous unis pour une Afrique digne de son nom.

@Motseur : Nous sommes fiers de vous, très franchement. L’Afrique va avancer, c’est sûr.

Sur la page de Denis Coulibaly. @AfriqueMots.

Unité africaine: Importance dans notre situation

Xippil-Xool-LE COURRIER DU VISIONNAIRE

L’Afrique dans son tout, représente une multitude de cultures, tribus, pays, d’individus, et parler d’unité signifie tout simplement ramener toutes ces cultures en un, pas en un au sens propre mais au sens figuré, c’est-à-dire une communion, une complicité, une solidarité entre autres.

Aujourd’hui plusieurs africains crient mondialisation, qui est une pure escroquerie, j’en reparlerai prochainement, mais je me demande si nous nous sommes une fois interrogé sur « l’africanisation », le panafricanisme, la politique africaine de sans frontières.

Voir l’article original 1 758 mots de plus

Proposition de solutions pour le développement de l’Afrique

Unité; bref

Quand on cherche les causes de notre sous développement et qu’on essaie de comprendre les problèmes c’est pour essayer d’apporter des solutions. La première solution abordée par les Panafricains est  du de l’unité. C’est normal, on parle des États-Unis d’Amérique et la Chine fait plus d’un milliards d’habitants, pas la peine de d’insister là dessus.

De l’éducation

Toutefois, le plus grand problème d’Afrique ce sont les dirigeants avec leur refus d’agir suivant le concept « la patrie avant le parti ». On en a déjà parlé en abordant le thème de l’éducation. En effet l’éducation est un préalable comme nous l’avions dit. Il nous faut des dirigeants qui puissent agir pour le changement des mentalités en modifiant les systèmes éducatifs. Les présidents africains doivent, à travers l’école concourir à la naissance de patriotes et non d’apatrides comme disait notre grand Thomas Sankara. Mais, comme les dirigeants actuels répètent les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs sur ce plan, cause d’une éducation morale et patriotique défaillante, il faut trouver un moyen de fare passer l’éducation qu’il faut sans les attendre.
Il faut donc que chaque citoyen participe à l’eveil des consciences. Les parents ont un rôle à jouer pour l’éducation de leurs enfants, il s’agit là d’une éducation de base devant permettre à l’enfant d’acquérir des valeurs et de pouvoir distinguer le bien du mal, d’être en mesure de pardonner et d’être fier de ce qu’il est : AfricKing. Nous devons également  y participer car les parents ne connaissent pas très bien leurs devoirs envers leur pays, toujours faute d’une éducation réelle.

En sus de cette éducation de base on pourrait ajouter la formation en leadership et entrepreneuriat. Celà permet aux jeunes d’être ambitieux et de s’impliquer au développement en apportant des solutions et en créant des projets. C’est le rôle de l’État et de tous les citoyens.
L’Éducation doit être étendue. En fait il faut faire comprendre aux jeunes qu’ils n’ont aucunement besoin de s’attaquer à des religions ou ethnies pour faire place à leurs idéologies. On doit pouvoir accepter l’autre avec ses différences. On est dans un monde où des différences existent même entre frères et soeurs de mêmes parents. Hors nous sommes tous des frères, donc misons sur le sang qui coule dans nos veines et pas sur des futilités comme ces différences. Chacun avec sa croyance mais tous ensemble pour le développement et pour la protection des valeurs.
Mis exergue: l’éducation que nous avons abordée ne favorise t-elle pas l’unité de l’Afrique? Je pense bien que si d’autant plus que les Africains qui parlent de façon dispersée essaient tous de conscientiser pour que l’unité Africaine puisse être consolidée ou ou qu’elle soit effective dans tous les sens.

Conséquences positives

Une fois ceci faîte, les portes vont s’ouvrir car de cette jeunne consciente et patriote découlent les learders de demain. Ces derniers n’hésiteront pas à s’unir économiquement et même idéologiquement voire réaliser une union politique. Waw! Et là, avec une bonne monnaie africaine et une économie prête à s’ouvrir au marché mondial l’Afrique va se développer…

De l’économie

Les formations en Leadership et Entrepreneuriat faîtes dans le cadre de l’éducation devraient permettre d’avoir une une jeunesse consciente et dynamique. Une jeunesse qui s’immisce à l’économie ainsi qu’à la gestion des ressources du pays. Les jeunes de 18 ans doivent être mentalement prêt car on a une population jeune, ce qui est un atout.
Mais le développement économique surtout dans pays pays de la zone franc CFA suppose 2 phase.

 -D’abord la stabilisation de l’économie. On doit mener une politique  basé sur le développement des entreprises locales, qu’elles soient publiques ou privées, à travers la subvention et l’aide matérielle. Une politique protectionniste est également nécessaire. En effet, il faut augmenter les taxes face aux entreprises étrangères afin de rendre leur entrée difficile. Les usines de transformation des produits agricoles doivent être suffisantes. Une fois qu’on atteint un niveux de développement stable on passe à la vitesse supérieure.

  –  Ensuite et enfin c’est la phase de la création d’une monnaie unique et la participation au commerce mondial.
 La politique monétaire se fait soit partout en Afrique, soit par communauté. Les pays de la zone franc par exemple pourraient partager la même monnaie ou en faisant la distinction qui a toujours lieu. Si on applique cette dernière proposition, les pays de l’UEMOA vont partager la même monnaie et les autres de leur coté.
Après celà on ouvre la porte aux entreprises étrangères toujours en aidant les entreprises locales qui sont déjà en état de concurrence. On passe d’une politique protectionniste à une politique libérale et exportatrice.

LahiMofficiel

Éducation amère, la vraie

Éducation amère
Et c’est reparti pour une année…
– Quand on rentre de l’école, on se lave d’abord les mains.
– On ne jette pas n’importe où ses affaires et alignez-moi ces chaussures là comme il faut.
– Qu’est-ce que tu attends pour faire tes leçons ?
– Tu es grand(e) maintenant, tu finis tes travaux avant de jouer. Tu viens de jouer pendant deux mois au complet.
– Je sais que tu es capable de le faire mais tu ne vas l’intégrer pour de bon qu’en répétant plusieurs fois ce que tu es déjà capable de faire.
– Je sais que c’est ennuyant mais tu dois pratiquer tes gammes, c’est comme ça pour tous les musiciens. Pareil au sport, il faut beaucoup courir, on ne touche pas le ballon tout le temps.
– Manges tes légumes comme il faut, sinon tu ne vas pas grandir comme il faut.
– Qu’est-ce que tu attends pour aller te laver ?
– C’est quoi cette histoire de se brosser les dents en 30 secondes, remets de la pâte dentifrice, allez hop !
– Non, si tu joues encore tu n’auras pas d’histoire avant de dormir, c’est un des deux, on n’a pas le temps pour les deux.
– Comment ça un verre de lait ? Tu demanderas ça demain matin, va te coucher et reste coucher !
Une amie m’a dit qu’un parent est un mur sur lequel l’enfant vient taper de toutes ses forces pour en tester les limites, car il n’a d’autres façons d’apprendre les dites limites, et que le défi du mur est de rester droit…                           Ndack Kane sur FB

L’éducation, un préalable au développement?

Les pays les plus développés ont d’abord réalisé un succès sur le plan de l’éducation. Obama a d’ailleurs dit que si vous pensez que l’éducation est coûteuse attentez de  voir le coût de l’ignorance.

En Afrique l’éducation est un préalable au développement. En effet, beaucoup d’Africains, surtout ceux colonisés par la France, ont encore cet esprit de colonisés et un manque de patriotisme constaté chez les dirigeants. Cela est dû encore à un manque d’éducation de base, une éducation civique et patriotique. Voilà pourquoi une bonne politique éducative doit être menée par les dirigeants africains. À défaut, chaque citoyen soucieux du développement de son pays pourrait participer à l’éveil des consciences. Mais les acteurs principaux de l’éducation reste les parents et l’école (l’État).

Quand on parle d’éducation de base on désigne par là le rôle des parents devant leurs enfants. L’entourage de l’enfant joue beaucoup et c’est grâce à celui ci que l’enfant peut développer très tôt des signes d’un bon citoyen. Il s’agit pour l’enfant d’être corrigé à chaque fois qu’il fait quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire, d’imiter les bonnes actions de ses parents, de ses sœurs et frères, d’être accompagné et orienté à chaque fois qu’il regarde la télévision, d’être amené à ne pas salir et savoir nettoyer…
Aujourd’hui, avec une défaillance de l’éducation familiale, l’école élémentaire et secondaire doivent être en mesure de combler ce manquement. En effet, à 6 ans encore on peut dire que rien n’est encore perdu. Les maîtres sont chargés de l’éducation totale des élèves à savoir l’inculpation des valeurs éthiques et citoyennes. Si l’éducation de base n’est pas effective jusqu’à l’âge de 15 ans, il devient difficile de leur changer d’idéologie. L’enfant qui s’est habitué à jouer, chanter et danser est quasiment perdu à jamais. Il peut, peut-être un jour, avoir son travail, mais il ne cherchera jamais à aller plus loin. Voilà pourquoi il est important que les parents soient  conscients afin d’accomplir leurs devoirs. La société est redevable aux parents qui participent au développement de leur pays.

Toujours dans le cadre de l’éducation scolaire, l’État peut faire des formations en Leadership et Entrepreneuriat. L’avantage c’est de permettre aux étudiants qui sont renvoyés des universités publiques après 2 ans de redoublements puissent oser créer leur propre projet et réussir leur vie.  Cela permet également d’avoir une jeunesse dynamique, une jeunesse qui se mobile pour toute cause noble, une jeunesse qui s’implique aux débats intellectuels et qui proposent des solutions aux problèmes de la société.
L’Éducation est un préalable, plus qu’une nécessité c’est-à-dire une obligation devant mener au développement.

@LahiMofficiel

Questions d’un petit garçon sur la disposition de vieux…

Paroles de PG, à la demande de Tata Christine Ndiaye 🙂

Petit Garçon pose des questions sur la disparition de ses arrière-arrière-grands-parents.

Maman: À un moment donné, on devient très très vieux et à cause d’une maladie par exemple, on meurt.
Petit Garçon: Ah ? Et ça arrive toujours ?
MM: Pour ceux qui ont la chance de vivre très longtemps, oui.
PG: Mais alors pourquoi dans les histoires il y a des gens qui tuent d’autres gens ?
MM: Bonne question…
PG: Mais oui, il suffit juste de les laisser vieillir et un jour ils vont partir ! Parce que c’est pas bon de tuer.
MM: Ça, c’est vrai.
PG: Mais quand même, on peut mourir à cause des maladies… C’est quoi ces maladies ? Ah, tu veux dire à cause des microbes qui nous rendent malades ?
MM: Heu, c’est un peu plus compliqué…
PG: Mais alors, il fallait juste qu’ils prennent plus de bains ! Comme ça, ils auraient été encore avec nous !
MM: Hahaha
PG: Pourquoi tu ris ?

Plus tard:

PG: Maman, tu peux m’apprendre à travailler ? Sinon, je vais grandir et je vais vieillir et je vais mourir sans avoir de maison, rien, rien, rien…
MM: C’est l’école qui t’apprend à travailler.
PG: Non, à l’école on nous apprend à lire des lettres, à les écrire…
MM: C’est le début. Quand tu sauras lire, écrire et compter, tout le reste sera un peu plus facile.
PG: Ah… Donc je vais essayer de mieux écouter en classe alors…!

Texte de Ndack Kane sur facebook (titre exclu).

Des Citations pour l’Afrique

L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. Nelson Mandela

Je sais et je sens au fond de moi même que tôt ou tard mon peuple se débarrassera de tous ses ennemis intérieurs et extérieurs, qu’il se lèvera comme un seul homme pour dire non et pour reprendre sa dignité sous un soleil pur. Lumumba

Il n’y a pas de révolution sociale véritable que lorsque la femme est libérée. Que jamais mes yeux ne voient une société où la moitié du peuple est maintenue dans le silence. J’entends le vacarme de ce silence des femmes, je pressens le grondement de leur bourrasque, je sens la furie de leur révolte. J’attends et espère l’irruption féconde de la révolution dont elles traduiront la force et la rigoureuse justesse sorties de leurs entrailles d’opprimées. Thomas Sankara

L’Afrique doit opter pour une politique de développement scientifique et intellectuel et y mettre le prix ; sa vulnérabilité excessive des cinq derniers siècles est la conséquence d’une déficience technique. Le développement intellectuel est le moyen le plus sûr de faire cesser le chantage, les brimades, les humiliations. L’Afrique peut redevenir un centre d’initiatives et de décisions scientifiques, au lieu de croire qu’elle est condamnée à rester l’appendice, le champ d’expansion économique des pays développés . Cheikh Anta Diop

Dieu a créé les gens en technicolor. Dieu n’a jamais fait de différence entre un noir, un blanc, un bleu, un vert ou un rose. Bob Marley

Ces aides alimentaires (…) qui installent dans nos esprits (…) ces réflexes de mendiant, d’assisté, nous n’en voulons vraiment plus ! Il faut produire, produire plus parce qu’il est normal que celui qui vous donne à manger vous dicte également ses volontés. Thomas Sankara

L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes- sont les véritables fondations de notre vie spirituelle. Nelson Mandela

Ainsi l’impérialisme, tel le chasseur de la préhistoire, tue d’abord spirituellement et culturellement l’être, avant de chercher à l’éliminer physiquement. La négation de l’histoire et des réalisations intellectuelles des peuples africains noirs est le meurtre culturel, mental, qui a déjà précédé et préparé le génocide ici et là dans le monde. Cheikh Anta Diop

La plus grande difficulté rencontrée est constituée par l’esprit de néo-colonisé qu’il y a dans ce pays. Nous avons été colonisés par un pays, la France, qui nous a donné certaines habitudes. Et pour nous, réussir dans la vie, avoir le bonheur, c’est essayer de vivre comme en France, comme le plus riche des Français. Si bien que les transformations que nous voulons opérer rencontrent des obstacles, des freins. Thomas Sankara

Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela

Nous ne sommes pas encore libres, nous avons seulement atteint la liberté d’être libres. Nelson Mandela

La pauvreté n’est pas un accident. Comme l’esclavage et l’apartheid, elle a été faite par l’homme et peut être supprimée par des actions communes de l’humanité. Nelson Mandela

Souvent, les révolutionnaires d’autrefois ont succombé à l’appât du gain, et se sont laissés prendre à la tentation de confisquer des ressources publiques pour leur enrichissement personnel. Nelson Mandela

Lumumba reçoit un billet l’avertissant que les soldats de Mobutu le recherchent, et déclare : « On veut me tuer. Je mourrai comme Ghandi. Si je meurs demain, c’est qu’un Blanc aura armé la main d’un Noir. J’ai fait mon testament. Le Peuple saura que je me suis offert en otage pour sa liberté ».

   Le président Paul Kagame aux occidentaux

« Je n’ai pas besoin de convaincre Obama, ou Trump, ni quiconque en Europe que je suis un démocrate. Non, je n’ai pas besoin de ça parce que ça ne signifie rien pour moi.
« Cela ne veut rien dire. Chercher à les convaincre que je serai capable de mener une vie comme la leur? Non! Tout d’abord, qui leur a dit que je rêve de vivre comme eux?
« Je ne veux pas vivre comme les Britanniques, les Américains, les Français – c’est leur affaire. Où ils habitent, c’est leur vie.
« Je veux vivre comme un Rwandais, un Africain. Je ne veux pas devenir autre chose ».

Extraits de l’interview du 13 août, du Président Paul Kagame au journal britannique The Telegraph.
ALFI

@AfriqueMots

Contre qui devons-nous combattre?

NOS ENNEMIS FONT UNE GUERRE D’ARMÉE,
VOUS, VOUS FAITES UNE GUERRE DE PARTI #POLITIQUE,
UNE GUERRE DE #RELIGION,
UNE GUERRE DE #PEUPLE, DE #COMMUNAUTÉ, DE #RACES, DE #COULEUR …
UNE GUERRE D’#OPINIONS #DIVERGENTES,😭😭😭😭😢😢😢

PENSEZ-Y ET QUE CHACUN CONSCIENTISE SON PEUPLE DE SA FAÇON, SI NOUS VOULONS ÊTRE VRAIMENT LIBRE✊✊✊

ET COMMENT??? A SUIVRE

Vive la GENERATION CONSCIENTE Pour un Burkina meilleur,
Vive la #GENERATION #CONSCIENTE pour une #AFRIQUE LIBRE ET DIGNE !!
Abas ! La division africaine ;…
Non à l’#incivisme dans tous les sens et sous toute les formes✊✊✊.

Texte de Generat Consciente (titre exclu).